Le TI-99/5 fût longtemps pour moi le plus mystérieux des prototypes de Texas Instruments; Je n'avais que très peu d'informations à son sujet... jusqu'au jour où j'ai eu l'extrême plaisir d'en faire l'acquisition.

Le TI-99/5 se positionnait entre le TI-99/4A et le TI-99/8, ce dernier le surpassant par l'intégration du langage UCSD Pascal et de plus de mémoire vive. Le 99/5 aurait été développé dans le but de contrer le Commodore 64. Quelques fuites avant l'ouverture au public du "Consumer Electronics Show" de l'Eté 1983 à Chicago donneront à la revue "Compute!" l'occasion  de faire  l'écho d'une rumeur de sa commercialisation prochaine:

 

« Pre-show rumours were that TI would introduce one or two computers, possibly the TI-99/4B and the TI-99/8. So much for rumours (...) The 99/4B, they say, will fall somewhere between the 99/4A and 99/8 in features and price. »
 
 

Toutefois, la direction de Texas Instruments niera l'existence d'un tel micro-ordinateur, tout comme celle du 99/8 d'ailleurs... De ce fait, les spécialistes finirent par douter sérieusement de l'existence du 99/5. Pour preuve, l'une des plus importantes revues dédiées au TI-99, MICROpendium, n'en fera mention.
Seuls cinq prototypes de TI-99/4B et TI-99/5 auraient été conçus, certains optimistes avancent cependant le nombre de dix.  De ce faible nombre, il n'a été recensé que deux unités à ce jour mais seule l'une d'entre elles a témoigné de sa véritable existence par des photographies et sa présence lors d'expositions: il s'agit du TI-99/5 en ma possession... c'est hélas trop peu ! :(

Le 4B/99/5, et d'autres périphériques prototypes, aurait quitté les locaux de Lubbock au moment du démantèlement de la branche micro-informatique de Texas Instruments: des employés ne pouvant se résigner à voir disparaître leurs travaux , l'emportèrent discrètement avec eux. L'ordinateur ne fut donc jamais commercialisé, ni même présenté à la presse; Les informations le concernant étaient des plus confidentielles au point que pendant une longue période qui suivit son développement certains niaient encore  son existence. L'ordinateur est pourtant bien réel, il  est le fruit d'un projet  dans lequel Mike Bunyard participa activement, aux usines de Lubbock. Il intègre un microprocesseur TMS9500 cadencé à 10 Mhz, une mémoire vive de 48 Ko, le contrôleur Hexbus et le Speech Synthesizer. Les boucliers métalliques qui recouvraient la carte mère du TI-99/4A ont ici disparu ce qui aura pour avantage de simplifier l'assemblage de l'ordinateur et d'en réduire le coût de production.

Durant son élaboration, l'ordinateur aura reçu deux appellations distinctes: «TI-99/4B» et «TI-99/5»; Pour autant, elles ne désignent pas exactement le même appareil: la première correspond à un stade primaire du développement, la ROM permettait encore d'exécuter des modules n'ayant pas reçu l'agrément de Texas Instruments (contrairement à la version 2.3 qui sera installé plus tard). La RAM embarquée sur les première cartes mères n'était que de 32 Ko. Une version TI-99/4C aurait été aussi étudiée mais les informations à son sujet sont encore très floues et non vérifiées.
Il est surprenant de voir un niveau de finition aussi élevé pour un prototype: la carte mère semble être une version de production: aucune installation de composants de dernière minute, une très faible présence de straps (note: le fil jaune qui parcoure la carte mère est lié à la conversion NTSC vers en PAL faite en 2002).


Présentation générale

 

Vu de face, le look du TI-99/5 ne diffère pas de celui du Computer 99/4A...si ce n'est un petit détail: Le logo de Texas Instruments a été supprimé et remplacé par un renfoncement dans le plastique de forme carrée. Les véritables différences extérieures se situent dans l'organisation des ports sur les faces latérales et arrière: La prise d'alimentation électrique est désormais identique à celle du 99/8, le connecteur vidéo et le connecteur pour lecteur de K7 ont été déplacés. Reste un dernier point, sûrement le plus important: le port d'extension, cher aux modèles  99/4 et 99/4A, est définitivement abandonné au profit du port Hexbus.

Notons que la coque supérieure  de l'ordinateur est totalement lisse, provenant probablement d'un premier moule.

Etude du prototype 99/5

 

A sa mise en fonctionnement, l'ordinateur affiche à l'écran la mire endémique des TI-99. Notons que la ROM installée en est à sa révision 2.3. L'écran suivant, obtenu par l 'appuie d'une touche du clavier, dévoile un menu de réglage de la vitesse du système. L'option "Set speed" propose un  mode «Normal speed for games», correspondant à la vitesse du TI-99/4A (soit: 3 Mhz) et un  mode «Full speed», pour "Vitesse maximale", qui propulse l'ordinateur à une cadence de 10Mhz!

Le menu de réglage de vitesse n'est pas une première chez Texas Instruments: le prototype du Computer 99/8 en dispose déjà. Non opérationnelle sur ce dernier (du moins sur le prototype #22, rev1 et les cinq autres prototypes connus), elle fonctionne sans soucis sur ce 99/5: le passage en mode «Full speed»  accroît la vitesse d'exécution de façon spectaculaire. Un moyen pour  constater cet apport de performances consiste à exécuter un programme faisant intensivement appel aux fonctions graphiques de l'ordinateur, aussi, je me suis empressé d'exécuter la célèbre cartouche de jeu  «Parsec»: Et quel choc! Ce jeu, déjà très réussi en vitesse normale, dévient impressionnant en mode turbo: Les scrollings sont maintenant d'une fluidité parfaite et les Sprites se déplacent encore plus rapidement. Ceux qui ont déjà joué à ce jeu doivent se souvenir d'une séquence dans laquelle le joueur doit naviguer dans une grotte pour ravitailler son vaisseau en carburant. Ici, même en passage lent (Lift 1), la vitesse est telle que le vaisseau arrive comme une fusée au point de ravitaillement et il est presque impossible d'éviter le contact avec le relief de la grotte... Ce Computer 99/5 est vraiment très rapide.

Sous TI-Basic, une boucle à vide de 1 à 10000 est expédiée en 17 secondes, contre 29 secondes sur un TI-99/4A. Quel que soit la vitesse de fonctionnement choisie, le 99/5 est systématiquement en mode «Full speed» sous TI-Basic.
Une surprise bien agréable sous Basic: l'ordinateur dispose enfin de vrais caractères en minuscules. Par contre, on aurait préféré que les ingénieurs de Texas Instruments intègrent en ROM le langage TI Extended Basic car le TI-Basic ne permet pas d'exploiter les possibilités graphiques et son de l'ordinateur. Mais peut-être un Basic étendu était-il prévu sur la version finalisée du 99/5?

 

La conception des 4B et 99/5 est plus cohérente que celle de son prédécesseur le 99/4A:


 

Le microprocesseur :
Il s'agit du TMS9500, un microprocesseur TMS9995 dont la RAM interne a été désactivée. Il équipe également le Computer 99/8.

Le contrôleur d'E/S:
Le composant en charge des opérations d'entrée/sortie est le TP0381. Son rôle est de gèrer les ports Hexbus,  K7, joystick  ainsi que le clavier.

La ROM:
Elle  est contenue dans une EPROM de 16 Ko type 27128 . Elle est datée du 2 Novembre 1983, soit quelques jours après l'annonce du retrait sur marché de la micro informatique de la société texane.

La mémoire utilisateur:
La gestion de la mémoire vive, très tourmentée sur le 99/A, a été entièrement revue sur le 99/5. Le processeur TMS9500 et le TMS9128 disposent chacun de leur propre RAM. La mémoire vive utilisateur est de 48 Ko, elle se compose de 6 composants DRAM 4416-20NL. La carte mère possède deux emplacements mémoire supplémentaires (mais sans support de puce) permettant de dépasser les 48 Ko installées; Une version étendue à 64 Ko était-elle en prévision? La DRAM, bien moins onéreuse que la SRAM nécessite toutefois d'être rafraîchie régulièrement. Pour cela, les ingénieurs de Texas Instrument ont installé un contrôleur de DRAM: le TMS4500A-20NL.

 

 

 

 

Pour preuve que les ingénieurs prévoyaient d'étendre la RAM du 99/5 à 64Ko de RAM, voici une portion de code contenu dans la GROM0:

0010f0: 00 40 01 00 00 00 00 00 00 47 52 4f 4d 20 54 45     .@.......GROM TE
001100: 53 54 20 34 38 4b 20 43 50 55 20 52 41 4d 20 54     ST 48K CPU RAM T
001110: 45 53 54 36 34 4b 20 43 50 55 20 52 41 4d 20 54     EST64K CPU RAM T
001120: 45 53 54 50 48 52 4f 4d 20 54 53 54 39 00 01 01     ESTPHROM TST9...


 

Mapping Mémoire du 99/5:
0000 - 0FFF : ROM .5       8000 - 8FFF : CONTROL
1000 - 1FFF : ROM .5       9000 - 9FFF : CONTROL
2000 - 2FFF : EXP R1       A000 - AFFF : EXP R3
3000 - 3FFF : EXP R2       B000 - BFFF : EXP R4
4000 - 4FFF : ROM DSR      C000 - CFFF : EXP R5
5000 - 5FFF : ROM DSR      D000 - DFFF : EXP R6
6000 - 6FFF : ROM CART     E000 - EFFF : EXP R7
7000 - 7FFF : ROM CART     F000 - FFFF : EXP R8

L'image disque contenant le dump de la ROM et des 3 GROM de mon TI-99/5 est téléchargeable ici

Etonnament, les ingénieurs de Texas Instruments ont privé le 99/5 de mémoire statique.  Et c'est d'autant plus surprenant que l'option a été sérieusement étudiée. La carte mère du prototype intègre un emplacement pour un circuit imprimé dont le nombre de broches et les connexions au CPU correspondent exactement au brochage JEDEC d'un boitier SRAM 2Ko X 8. Les trous des broches #19, #22 et #23 sont même reliés à la masse pour forcer une SRAM TMS-4016 ou 6116 à être vue comme une mémoire de 256 octets.

Une volonté de simplifier la gestion mémoire de l'ordinateur? ou plus simplement le désir d'en réduire son coût? Si cette mémoire SRAM avait été installé sur le 99/5, le projet aurait sérieusement empiété sur celui du 99/8.

Le processeur vidéo:

       _________
 RAS  |1  ! ! 40| XTAL1       
 CAS  |2      39| XTAL2         
 AD7  |3      38| CPU CLOCK    
 AD6  |4      37| NC
 AD5  |5      36| COMVID   
 AD4  |6      35| EXTVDP
 AD3  |7      34| RESET/SYNC
 AD2  |8      33| vCC
 AD1  |9      32| RD0
 AD0  |10     31| RD1
 R/W  |11     30| RD2
 vSS  |12     29| RD3
 MODE |13     28| RD4
 CSW  |14     27| RD5
 CSR  |15     26| RD6
 INT  |16     25| RD7
 CD7  |17     24| CD0
 CD6  |18     23| CD1
 CD5  |19     22| CD2
 CD4  |20     21| CD3
        TMS9118
       _________
 RAS  |1  ! ! 40| XTAL1       
 CAS  |2      39| XTAL2         
 AD7  |3      38| R-Y   
 AD6  |4      37| CPU CLOCK
 AD5  |5      36| Y  
 AD4  |6      35| B-Y
 AD3  |7      34| RESET/SYNC
 AD2  |8      33| vCC
 AD1  |9      32| RD0
 AD0  |10     31| RD1
 R/W  |11     30| RD2
 vSS  |12     29| RD3
 MODE |13     28| RD4
 CSW  |14     27| RD5
 CSR  |15     26| RD6
 INT  |16     25| RD7
 CD7  |17     24| CD0
 CD6  |18     23| CD1
 CD5  |19     22| CD2
 CD4  |20     21| CD3
        TMS9129
Le VDP original du TI-99/5 est un TMS9118 (norme NTSC). Il diffère peu du VDP du TI-99/4A: ses performances graphiques sont d'ailleurs strictement identiques; En fait, le TMS9118 n'est qu'un 9918A pouvant supporter des DRAM  4bits:  deux  puces TMS4416-20NL suffisent  pour obtenir les 16Ko de RAM Vidéo alors que le TMS-9918A exige huit TMS4116 pour un même résultat. Autre particularité: le TMS9118 a perdu le signal GROMCLK initialement présent sur la broche n°37 du TMS9918A.
Le prototype en ma possession dispose depuis l'année 2002 du VDP TMS9129; une opération chirurgicale menée à bien grâce aux mains expertes de Michael Becker. L'ordinateur envoie désormais un signal vidéo R-Y, B-Y compatible à la norme PAL ce qui permet de lui relier un moniteur Européen.

Le composant son:
Le SN76496N embarqué est un composant compatible TMS9919. Le TI-99/5 dispose des même possibilités sonores que celles du TI-99/4A.

Le synthétiseur de parole:
Intégré à la carte mère, le synthétiseur se compose de trois composants classiques de Texas Instruments : le Speech Synthesizer (CD2501E) et deux PHROM (CD2325A et CD2326A) contenant une bibliothèque de mots synthétisés et codés sous forme ASCII. Le contenu des PHROM est indentique à celui du Speech Synthesizer pour TI-99/4A.

Le Clavier:
Il est strictement identique en forme, organisation et fonctionnalités à celui du Computer 99/4A. (Marque ALPS).

Le Basic intégré:
Le Basic présent dans la ROM de mon prototype est identique à celui intégré dans la ROM du TI-99/4A, ce qui est assez surprenant dans le sens où un TI-Basic étendu aurait été plus adapté. Certaines informations font justement état du langage «TI Extended Basic 2» qui aurait été installé sur une carte mère de 99/5.

Mémoire disponible sous TI Extended Basic (sans aucun périphérique attaché) :

> SIZE
     13672 BYTES OF STACK FREE
     24488 BYTES OF PROGRAM SPACE FREE

 

Les cartes mères des TI-99/4B et TI-99/5

La carte mère du prototype 99/4B, dont voici une reproduction simplifiée, montre la volonté d'offrir à l'ordinateur de très nombreuses possibilités d'extensions tout en se démarquant du 99/8: Le port Hexbus est secondé par deux ports d'extensions du bus, ce qui faisait du 99/4B le micro ordinateur le plus ouvert de la gamme. D'après quelques sources, il semble que le Speech Synthesizer ainsi que les ROM dédiées devaient être proposées en option sur le modèle 4B, sous forme de Kits d'extension.

Ce schéma est une vue simplifiée de l'une des évolutions du 4B.

De ce projet 99/4B, naquit le 99/5 caractérisé par une réorganisation sérieuse des composants et la perte des bus d'extensions: Seul le port Hexbus sera conservé .

Ce schéma est une vue simplifiée du prototype 99/5.

 

BD N°1056830 / DIAG N°1056831 / ASSY N°1056832-1 

 1 CPU TMS9500  2 Chip Select MP9807  3 VDP TMS9129NL  4 Speech Synthesizer TMS5200  5 ROM Speech  6 ROM Système
 7 Mappeur mémoire CF40067  8 Contrôleur RAM TMS4500  9  DRAM TMS4416 X 6 10 Contrôleur I/O TP0381 11 Connecteur clavier 12 Port Joystick DB9
13 Port Hexbus 14 Port K7 DB9 15 Port Vidéo DIN 16 Port GROM (cartouche) 17 GROMs 18 VRAM TMS4416 X2
19 Chip Son SN76496 20 Alimentation électrique 21 Connecteur inconnu (support de ROM additionnelles?)  

 

Caractéristiques techniques du 99/5

Processeur Texas Instruments TMS9500 8/16 bits à 10 Mhz
RAM CPU : 48 Ko,  extensible à 64Ko
Memory Mapper intégré
RAM Vidéo 16 Ko
ROM 16Ko / version 2.3
Vidéo TMP9118NL (sauf sur la version modifiée aux normes EU en 2002: TMS9129) 
Stockage En option:
- Unité de sauvegarde HX2000: WaferTape (cartouche à défilement sans fin / lecture séquentielle à 7200bits/s) de 4 à 48 Ko
- Contrôleur de disquette HX5102 (prototype)
Interfaces Hexbus
Joystick

Lecteur de K7
Logiciels intégrés TI-Basic
Capacité Sonore Identique au 99/4A + intégration du Speech Synthesizer
Clavier Identique au 99/4A
Sortie écran Identique au 99/4A
Périphériques En option:
- Traceur/ imprimante HX1000 à 4 couleurs (1750 Frs en 1983)
- Interface HX3000: Port RS232C + port parallèle (1250 Frs en 1983)
- Modem HX3100: 300 bds
- Lecteur de disquettes HX-5102 (voir la video du clone de HX-5102M que j'ai réalisé)
Sortie / Prix Non commercialisé
Nombre de prototypes produits: 5
Nombre d'unités survivantes en 2005 : 2 d'après des regroupements d'informations mais 1 seul certifié :(


Nom de code: Waxwing «Ailes de cire»
Référence 99/4B : PHC004B
Référence99/5 : PHC005

 



Contenu de ce site ©1999-2017 Fabrice Montupet