Armadillo (AKA Computer 99/8) est le nom de code donné par Texas Instruments au plus puissant de ses TI-99, est aussi le nom d'un animal très familier du Texas: le Tatou. Armadillo, qui  signifie "celui qui a une armure", faisait-il allusion à des performances supposées guerrières de l'ordinateur? Quoi qu'il en soit, ce choix porté sur une espèce en voie de disparition sera un bien mauvais présage pour la firme texane:  le Computer 99/8 achèvera la lignée des micro-ordinateurs TI-99, mort-né...
Le micro-ordinateur Texas Instruments Computer 99/8 était bien plus qu'une simple évolution du TI-99/4A, il était destiné au marché professionnel. Remarquez que l'ordinateur ne s'appelle pas «TI-99/8» mais «Computer 99/8». Ce nouveau type de désignation, que l'on retrouve aussi sur le Basic Computer 99/2 et la version beige de 99/4A, faisait partie d'une nouvelle politique commerciale de Texas Instruments visant à préciser pour chaque système le marché pour lequel il était destiné.

Bien que présenté au CES de Juin 1983, l'ordinateur ne fut jamais commercialisé... Cela est d'autant plus regrettable que sa phase de développement était terminée, que les brochures commerciales étaient finalisées, qu'une pré-série circulait dans les mains de quelques privilégiés... Quand le président de Texas Instruments annonça l'arrêt de sa production, ce fût la stupeur aussi bien chez les personnes ayant participé à son développement (comme Mike Bunyard) que chez ses millions de fans qui l'attendaient avec impatience. La raison semble être avant tout un problème de positionnement de l'ordinateur sur le marché et le coût relativement élevé de sa production.
Les développeurs auraient utilisé un total de 250 cartes mères pour la réalisation d'ordinateurs prototypes selon Don Bynum, ancien chef de la Division Informatique personnelle de Texas Instruments ; Au final, 150 cartes mères arriveront au stade de la pré-série mais seule une vingtaine embarqueront  le kit GROM/ROM P-Code (UCSD Pascal). Hélas, à ce jour, moins de 10 appareils  semblent avoir survécu ainsi qu'une dizaine de cartes mères non finalisées et défectueuses. Le reste de la production a été détruit par Texas Instruments.

Les informations sur le 99/8 sont peu nombreuses mais elles suffisent, malgré tout, à se faire une idée assez précise des progrès réalisés depuis le premier modèle 99/4, conçu seulement quatre ans auparavant.
 

Description générale du Computer 99/8


 A sa première approche, le 99/8  surprend déjà par ses dimensions : L'ordinateur est bien plus grand que le modèle 99/4A, mais il est aussi surtout beaucoup plus plat. Le châssis est de couleur beige, comme ceux de la gamme de micro-ordinateurs de Texas Instruments conçus durant l'année 1983. Comme pour le Basic Computer 99/2, la carte mère est montée sur châssis en métal percé de nombreux trous d'aération. L'interrupteur «Marche/Arrêt», situé sur la partie supérieur du châssis est très accessible. Quelques différences extérieures entre les prototypes sont à noter, principalement dans le choix de la couleur de certains éléments : bleu, noir ou beige pour l'interrupteur «Marche/Arrêt», jaune ou rouge pour le témoin de  fonctionnent en plastique,  bleu ou beige pour la  trappe à modules SSC. Autre différence plus importante: le connecteur de Bus d'extension est de type Centronics ou Slot. Nous verrons les raisons de cette variation ultérieurement.

Le clavier:
Bien que le clavier dispose de six touches supplémentaires par rapport au 99/4A, il présente de nombreuses similitudes. Les combinaisons de touches sont pour la plupart identiques, les touches 'Curseur' sont disposées au même endroit. La baguette d'aide mémoire est, elle aussi, présente. Seuls quelques caractères tels que «]», «[», «{», «}»,«~», «`» ont été déplacés pour être plus accessibles. L'importante taille du clavier rend la frappe bien agréable.
Un petit regret toutefois, Contrairement à celles du 99/4A, les touches «CAPS»et «CTRL» sont placées très haut sur le clavier du 99/8. Cette disposition est déroutante lors du passage de l'un à l'autre des micro-ordinateurs.
Sous Extended Basic II, la commande  «KEY CHIRP» active l'émission d'un son léger à chaque fois qu'une touche est pressée.


Le processeur TMS9995...ou presque:
Ce processeur, cadencé à 10,7 Mhz, est 100% compatible avec le TMS9900. Il n'est cependant pas compatible broche à broche (40 broches au lieu de 64 sur le 9900). Curieusement, la version du TMS9995NL-12 désignée par la référence «MP9537» et retenue sur le 99/8, ne dispose pas de mémoire RAM interne. Voici quelques-unes de ses fonctionnalités:
- Adressage sur 16 bits
- Bus de données sur 8bits
- Générateur d'horloge interne
- Accès direct à la mémoire (DMA)
- 7 interruptions matérielles
- 16 interruptions logicielles
- Architecture Mémoire à Mémoire
- Fonction timer
- Générateur d'horloge


Le processeur vidéo (VDP) TMS9118NL :
Contrairement au TI-99/4A, la mémoire VDP, de 16Ko (composée de 2 TMS4416-20NL) , est indépendante de la mémoire utilisateur, elle n'est donc utilisée que par le VDP lui-même. Le 99/8 dispose de plusieurs modes graphiques:

- Mode texte : 40 colonnes sur 24 lignes. Matrice de caractère de 6X8. Ce mode qui interdit l'usage des sprites est le seul à ne disposer que d'une palette de 2 couleurs.
- Mode texte & Graphique «Low»: l'écran est divisé en deux parties: les 8 lignes du bas sont réservées au texte, le reste (soit 128 X 256) est destiné aux graphiques. 16 couleurs sont disponibles.
- Mode texte & Graphique «High»: même principe que le mode précédent, seules les affectations sont inversées (texte en haut).
- Mode «Haute résolution»: 192 X 256 points en 16 couleurs
- Mode «Standard»: 32 colonnes sur 24 lignes avec une matrice de caractère de 8X8. Ce mode est identique a celui du TI-99/4A.
- Mode «Multicolore»: un curieux mode dans lequel l'écran est formé d'une grille de 48 X 64 carrés. Chaque carré se compose donc de 4x4 pixels pour lequel une seule couleur parmi 16 peut être attribuée.

Il est possible de modifier la couleur de la «Dead Zone» de l'écran. L'ordinateur dispose enfin de vrais caractères de type "Minuscule" ! On s'étonne encore pourquoi les concepteurs du 99/4A ont affublé les caractères en minuscule d'une police composée de mini lettres capitales...
Avantages énormes par rapport au 99/4A: La programmation des modes graphiques ne se fait plus exclusivement en assembleur: toute les modes  sont pleinement exploitables en Basic; Il est désormais inutile de redéfinir des caractères ASCII pour donner l'illusion du bitmap. Cette dernière  amélioration n'était pas un luxe car la majorité des ordinateurs concurrents étaient dotés de ces fonctions depuis bien longtemps. On pourra regretter toutefois l'absence d'un mode 80 colonnes qui aurait ouvert l'ordinateur à des applications sérieuses voir professionnelles.

Certains prototypes disposent d'un composant TMX-9118NL (une version non finalisée du TMS)

Le Bus d'extension:
Grâce à ses 50 broches, le port d'extension véhicule les informations sur 16 bits. Il se présente différemment selon les prototypes (au format Slot ou Centronics) et n'est donc pas directement compatible avec celui des TI-99/4 et 4A. Ces différents choix de connectique seraient dus à de sombres choix visant à réduire les coûts de production... Qu'importe, le contrôleur Hexbus offrait à l'utilisateur du 99/8  des périphériques aussi variés que ceux proposés pour la Pebox du TI-99/4A et cela, avec le confort d'un encombrement très réduit. L'usage qui aurait été fait de ce port est donc assez indéfini. Peut-être était-il prévu des extensions mémoires 16bits, des contrôleurs plus rapides qu'Hexbus? Des tests effectués sur le prototype de contrôleur de disquette Hexbus donnaient des performances inférieures à celle du contrôleur de disquette du TI-99/4A connecté à la Pebox...

Possibilités sonores:
Elles sont en tout point identiques à celle du TI-99/4A si ce n'est que le 99/8 offre, en plus, la synthèse vocale en standard. Le Speech Synthesizer est intégré à la carte mère.

La Mémoire:
Avec ses 64 Ko de RAM embarquée (composés de 8 TMS4164-15NL), l'ordinateur offrait d'importantes possibilités tant en programmation qu'en productivité. Le Computer 99/8 s'offre, de plus, le luxe d'accepter des extensions RAM pouvant atteindre une taille maximale de 15 Mo! A l'époque ce chiffre donnait le vertige.
Les modifications importantes opérées dans l'organisation de la mémoire,  par rapport au 99/4,  furent un véritable problème pour les ingénieurs de Texas Instruments; Le «Memory Mapper» resta instable durant toute la phase de développent de l'ordinateur : au delà de 12 Mo de RAM installés, le système se comportait anormalement.
Les programmes logés en GROM totalisent 220 Ko, soit environ 8,5 fois plus que sur le 99/4A. La mémoire renferme au total les routines du système, P-System, l'interpréteur GPL et Extended Basic II et UCSD Pascal. La taille mémoire utilisateur disponible varie selon la version du Basic intégré à la GROM des prototypes.

On peut regretter que Texas Instruments ait opté pour des librairies Pascal figées en GROM plutôt que stockées sur disquettes. Ce choix complique sérieusement leurs  mises à jour. 

Le port GROM (cartouches):
Contrairement aux ports cartouches des «99» classiques, celui-ci est positionné de telle sorte que les cartouches s'insèrent verticalement. Il semblerait que ce nouveau choix soit lié au fait que le clavier, plus large de 6 cm que celui du 99/4A, s'attribue la presque totalité de la largeur du châssis. La trappe d'accès est dotée de deux petits volets en plastique rétractables qui protègent le port GROM de la poussière ou de tout autre intrus qui, en se posant sur les contacts, pourraient endommager l'appareil.
La ROM v1.0 du 99/8 impose les mêmes restrictions constatées sur la ROM v2.2 du 99/4A: les cartouches des sociétés telles que Romox et Atari ne fonctionnent donc pas.

Les prises extérieures:
Les premiers prototypes disposaient d'un modulateur RF et un sélecteur de canaux.  Il semblerait même que certains d'entre eux aient proposé une sortie composite RCA. Au final, la sortie vidéo retenue sera identique à celle du TI-99/4A.
Nombre de d'utilisateurs potentiels ou observateurs  regrettèrent l'absence de port RS-232, parallèle  Centronics ou d'un contrôleur de lecteur de disquettes en standard; Ces interfaces étaient si prisés sur le 99-/4A.
Heureusement le 99/8 dispose du port «HEX-BUS», présent aussi sur le CC-40 permettant l'accès à de nombreux périphériques répondants à cette norme: Interfaces RS-232 et parallèles, imprimantes , WaferTape, disques durs, lecteurs de disquette, traceurs, modems, ... Tous les produits de la  gamme Hexbus étaient proposés à des prix fort  raisonnables. La direction commerciale de Texas Instruments désirait proposer son  99/8 à un prix relativement peu élevé, ce qui eut des conséquences sur le nombre de ports d'extension livrés d'origine. De plus, la vente des accessoires et extensions rapportait pas mal d'argent à la firme Texane, aussi, en offrir trop en configuration basique aurait sûrement été préjudiciable pour  son chiffre d'affaire.

Zoom sur les principaux connecteurs du 99/8 ( sans les prises RF & sélecteur de canaux)



L'alimentation électrique:
Le transformateur secteur développé par Texas Instruments porte la référence AC9600-2. Il délivre 16 VAC~ / 1,6A.
Contrairement à ce qu'indique son étiquette, la sortie est de type AC (et non DC).
Il est toutefois possible d'utiliser le modèle AC9500 du TI-99/4A ; Dans ce cas, les broches 3 et 4 de ce transformateur ne seront pas utilisées.

Le port K7:
Dans le manuel de mise en route, Texas Instruments préconisait aux utilisateurs d'utiliser un câble de liaison au lecteur/enregistreur de K7 spécialement conçu pour le 99/8.

Les évolutions de la carte mère:
Carte mère du prototype du Computer 99/8 Revision 1
Carte mère du prototype du Computer 99/8 Revision 2

Les survivants (liste mise à jour régulièrement):
Micro-ordinateurs prototypes n°12 (Slot, UCSD Pascal p-System non fonctionnel), n°15 (Slot, Pascal p-System non installé à l'origine) ,  n°19, n°22 (Centronics), n°36 (Centronics,UCSD Pascal p-System), n°55 (Slot, Pascal p-System absent), n°58 (UCSD Pascal p-System non fonctionnel/absent) et n°80.


La mise en fonctionnement

 

Les utilisateurs fidèles aux micro-ordinateurs de Texas Instruments ne sont pas dépaysés: L'écran d'accueil du 99/8 ressemble beaucoup à celui des TI-99/4 et 4A.
On peut noter quelques différences entre les pages de mire des 99/8 encore fonctionnels. La première est d'ordre technique: le numéro de version de la ROM, qui évoluera au fil des révisions faites sur les prototype (de v1.0 à v3.0). La seconde, quant à elle, est purement marketing: La désignation même du 99/8 varie: le prototype #22 Rev.1 affiche " Advanced Home Computer" alors que le prototype #80 Rev.2 affiche simplement "Computer".

prototype #22 Rev.1     prototype #80 Rev.2


L'ordinateur propose de presser une touche. Le deuxième écran propose un menu de sélection de tâches:
[A] pour passer sous l'environnement P-System (en version 4.12 sur ce modèle)
[B] pour changer la vitesse CPU.
[C] pour exécuter le Basic (Etendu ou non selon l'évolution des prototypes)

prototype #22 Rev.1     prototype #80 Rev.2


 A la sélection de l'option [C], trois vitesses CPU sont proposées:
- «SLOW»: vitesse lente (?!?)
- «99/4A SPEED FOR GAMES»: Vitesse identique à celle du 99/4A cadencé à 3,3 Mhz.
- «FULL SPEED»: Vitesse normale, celle du TMS9995 cadencé à 10,7 Mhz.

La vitesse sélectionnée est conservée jusqu'au changement de cartouche, du passage en Extended Basic intégré ou jusqu'à l'arrêt du système.
Note: Curieusement, la fonction permettant de changer la vitesse du CPU ne fonctionne pas sur les quatre prototypes de 99/8 que je connais...Cet écran de réglage de la vitesse est identique sur tous les modèles de 99/8.


Extended Basic II:
Les versions du Basic intégré diffèrent selon les prototypes de 99/8. La version finale sera «Extended Basic II» dont voici quelques caractéristiques:
- Approximativement 61 Ko de RAM utilisateur disponible.
- Fonctions graphiques étendues comme CALL LINE, CALL FILL, CALL DRAW, CALL GRAPHICS .
- Accès direct à la mémoire: CALL PEEK, CALL PEEKV, CALL POKEV, CALL INIT, CALL LOAD.
- Accès aux périphériques HEX-BUS
- Fonctions de conversion mathématique étendues: VALHEX
- Gestion des chaînes de caractères étendue.



Armadillo Basic :
Cette dénomination correspond au  Basic intégré au prototype 99/8 #22 Rev 1. Ce Basic est différent de l'Extended Basic II qui lui même est différent de la version destinée au TI-99/4A (cette dernière étant  incompatible avec le 99/8)


UCSD P-System:


 
Rumeurs:
- Les prototypes du 99/8 n'étaient pas conformes aux spécifications de  FFC/EMI  ("Federal Communications Commission") chargées de réguler les interférences radio et perturbations électromagnétiques.
- Une carte d'extension Armadillo, restée elle aussi à l'état de prototype, aurait été développée pour permettre de relier la Pebox au 99/8 Computer.
- Le 99/8 aurait aussi eu le nom de code de "RoadRunner" (peu probable)
- Le connecteur du bus de type Centronics aurait été choisi par un employé désireux de faire l'économie de 1$ US sur le prix final de production.

 

Photo de famille!



Une rare photographie réunissant la famille de TI-99 "beige" !  (de haut en bas et de gauche à droite) : TI-99/4QI, Computer 99/4A, Computer 99/8, TI-99/5 et  Basic Computer 99/2. Quelques périphériques HEX-BUS sont aussi présentés (Modem, RS232, Traceur couleur et imprimante).
 

Caractéristiques techniques du Computer 99/8:

Microprocesseur Texas Instruments TMS9995 16 bits à 10.7 Mhz
RAM 64 Ko extensible à 15 Mo
VRAM 16 Ko
ROM 220 Ko
Processeur Vidéo Texas Instruments TMS9118NL
24 lignes sur 40 colonnes
256 X 192 pixels en 16 couleurs
Système de Stockage Disk Drive/Controller 5102 ( lecteur de disquettes 5"1/4 double face de 320 Ko) en option!
Lecteur de K7 en option!
Unité de sauvegarde HX2000: WaferTape (cartouche à défilement sans fin / lecture séquentielle à 7200bits/s) de 4 à 48 Ko (1450 Frs en 1983, mais jamais commercialisé)
Interfaces 1 Port Joystick (au standard TI)
1 Port HEX-BUS
1 Prise DIN-5 vidéo (identiques à celle du 99/4 & 4A)
3 prises Jack 3.5 pour lecteur de K7 (Entrée/ Sortie/ Télécommande) . Vitesse: 450bps.
1 Port d'extension 50 broches (au format SLOT ou Centronics selon le prototype)
1 Port cartouches SSC compatible 99/4 & 4A (GROM)
OS/Logiciels livrés TI-Basic (diffèrent du TI-Basic du 99/4, il dispose de nombreuses fonctions du TI Extended Basic) ou TI Extended Basic II selon le prototype.
UCSD P-System en ROM (non présent sur certains prototypes)
Capacité Sonore Identique au 99/4A
Speech Synthesizer intégré
Clavier 54 touches QWERTY mécaniques
Ecran moniteur PHA4100 ou T.V. en option
Périphériques/Accessoires Périphériques compatibles HEX-BUS
Sortie / Prix Jamais hélas... prévu à 600$ (prix constaté en 2002: entre $1200-$1500!!!)

 



 



Contenu de ce site ©1999-2017 Fabrice Montupet