C'est avec plaisir que j'ai appris l'annonce d'un nouveau jeu pour Exelvision, decuplé en découvrant qu'il s'agissait du portage d'un des jeux les plus célèbres sortis sur Apple II: «Transylvania» d'Antonio Antiochia. Ce jeu d'aventure aura marqué les esprits au début des années 80 tant par la qualité de ses graphismes que par l'ambiance qui s'en dégage, à la fois prenante et inquiétante... Mais comment pouvait-il en être autrement quand l'action se déroule au delà des forêts, sur les terres de Transylvanie habitées par le plus célèbre des vampires.

Le programme Transylvania pour Exelvision est contenu  dans une disquette qui s'auto-execute à la mise sous tension de l'ordinateur. Après les quelques instants nécessaires au chargement de la disquette, l'introduction débute... et quelle introduction: S'y mêlent graphismes en haute résolution, police d'écriture personnalisée, mélodie et voix digitalisées originales. Du jamais vu dans un jeu pour Exelvision. Les images qui se succèdent sont un clin d'oeil sympathique à la version Atari ST de Transylvania et aux «Chevaliers de Baphomet» sur PC.
Transylvania est un jeu d'aventure graphique, et comme pour un bon nombre d'entre eux de l'époque, la zone supérieure de l'écran est réservée à l'affichage d'images, la zone restante est dédiée aux textes qui les accompagnent et à la saisie des ordres. En effet, les déplacements à travers la terre des Carpathes et les actions se font à l'aide de mots saisis du clavier, l'ordinateur étant capable de reconnaitre une centaine de mots et verbes tels que: GO, RUN, LOOK, GET, DROP, SAY, MOVE, INVENTORY, ... Il y en a bien d'autres! Autre exemple, les directions de déplacement sont désignées par les lettres: N(orth), S(outh), W(est), E(ast), U(p), D(own). Les lieux à découvrir sont nombreux et la réalisation d'une carte décrivant chaque mouvement ne sera pas superflue!... il est si facile de se perdre dans les forêts de Transylvanie. Vous l'aurez remarqué, le jeu est entièrement en langue de Shakespeare, tout comme l'original.
Les auteurs ont modifié certaines étapes du jeu et y ont ajouté quelques surprises, ce qui je pense est un
e bonne chose. En effet, ces petites entorces au script original, si elle ne changent en rien à l'esprit du jeu, permettent à celles et ceux qui ont déjà joué à Transylvania (et l'ont terminé), de ne pas expédier l'aventure en quelques minutes et de retrouver le plaisir de dénouer l'énigme. L'aventure? Vous êtes seul, en pleine forêt où planent des bruits inquiétants et tous les espoirs sont portés en vous pour retrouver, sauver la princesse Sabrina d'une mort certaine. De nombreux périls vous attendent et votre temps est précieux car, à l'aube, il sera trop tard. Vampires, Goblins, loup-garou, et même un aigle géant sont autant de créatures qui ralentiront votre progression à travers ces contrées hostiles... si certains ne vous tuent pas.
Les graphismes originaux sont globalement respectés, ils gagnent même en finesse par rapport à ceux de l'Apple II pour approcher ceux de la version Atari ST ou IBM PC.
C'est avec plaisir que l'on retrouve la silhouette si particulière du Werewolf, devenue l'emblème du jeu. Celles et ceux qui ont joué à Transylvania doivent encore s'en souvenir.
Que ce soit avec un moniteur couleur ou monochrome, le rendu est bon. Etonnement, ma préférence pencherait presque pour le monochrome vert. Est-ce par nostalgie?, je jouais avec un écran monochrome vert sur Apple II à l'époque. Ou est-ce ces tons monochromes qui donnent une unité visuelle à tous les éléments qui composent chaque scène?
accentuant ainsi l'ambiance mystérieuse et inquiétante de cette aventure nocturne? Je ne peux dire... Une chose est sûr, quelque soit la configuration à la disposition du joueur, il ne sera pas déçu.

Les musiques qui accompagnent certaines scènes et les nombreux effets sonores utilisent pleinement les possibilités de synthèses vocales de l'ordinateur enrichissent une ambiance de jeu déjà réussie.
Comme sur l'orignal, le jeu inclus une fonction  permettant de sauvegarder une partie en cours.
Cette dernière pouvant être restaurée en tout début de jeu. Il est possible de créer jusqu'à dix sauvegardes par disquette qui seront stockées sur un autre support que celui du jeu. Et pour cause, Transylvania sur Exelvision contient tellement d'éléments graphiques et d'effets sonores que la disquette de jeu est presque pleine! En effet, le jeu tient sur pas moins de 530Ko, pour offrir 11 thèmes musicaux, 34 sprites/objets, 57 décors en bitmap et 36 échantillons audio. Le programme en lui-même représente un peu moins de 40Ko répartis en 17ko de données, 20ko de programme Exelbasic+ et 2ko de langage machine dédié au traitement des routines graphiques et son. Le jeu s'exécute de manière plutôt rapide: Après une petite attente constatée au début du jeu, bien nécessaire pour charger le moteur de jeu, les scènes se succèdent au fil des ordres avec un temps de chargement relativement court. Cette réactivité est déjà une réussite compte tenu que toutes les scènes contiennent des graphismes différents et sont accompagnées pour la plupart d'effets sonores. Transylvania a été initialement développé pour fonctionner sur Exeltel car ce dernier dispose deux fois plus de mémoire qu'un EXL100.  Mes essais ont cependant montré que sur un EXL100 gonflé à 64Ko de VRAM, le jeu s'exécute sans problème. C'est une bonne nouvelle pour celles et ceux qui disposent uniquement d'un EXL100 car une simple extension mémoire de quelques euros leur évitera de devoir mettre la main sur un Exeltel.




Ecoutez/arrêter la musique

En conclusion: Cette adaptation de Transylvania sur Exelvision est réussie, par son respect du jeu original, les effets d'ambiance ajoutés et les quelques touches pesonnelles des auteurs.  De plus, elle montre qu'il est tout à fait possible de réaliser de bons jeux d'aventures graphiques et réactifs sur les micro-ordinateurs EXL100 et Exeltel. Espérons que cette réalisation donne à quelques programmeurs l'envie de concevoir d'autres jeux du genre, qu'ils s'agisse d'un portage ou un jeu original.

Durée de vie: ---Bruitages: ---Graphismes: ---Intérêt:


.

.................

 

 

Auteurs:
6502Man & Jester
Année:
2012

CONFIGURATION REQUISE:
Exeltel toute version
+ EXL135/Exeldisk
+
Exelmémoire 16Ko
+
Exelbasic Plus

Langue
Textes en Anglais


 

 

........

 



TELECHARGEMENT

 


 



RETOUR AUX ORIGINES DE TRANSYLVANIA...

Antonio Antiochia est un programmeur autodidacte. Encore étudiant, il développe un jeu d'aventure textuel sur son Apple ][+. Confiant dans le potentiel de ce qu'il a créé, il frappe à la porte de la toute jeune société de logiciels: Penguin Software. La qualité du jeu soumis par Antonio ne laisse pas son patron indifférent, mais il manque quelque chose pour que le jeu fasse un carton: des graphismes! L'homme de Penguin Software offre à Antonio le logiciel «The Graphics Magician» pour Apple II, il s'agit pour l'époque d'un outil fantastique à destination des programmeurs, capable de générer et d'intégrer aisément des graphismes en couleur dans un programme. Antonio ne tarde pas à revenir chez Penguin Software avec une version graphique de son aventure, il s'agit de celle que nous connaissons. L'éditeur, emballé par le résultat, commercialise le jeu sans plus attendre et l'engouement des utilisateurs d'Apple II pour «Transylvania» ne se fait pas attendre. En 1985, Antonio reprend le clavier pour écrire une suite à son oeuvre: «Transylvania II, The Crimson Crown». Le volet final de la trilogie, «Transylvania III, Vanquish The Night», sortira en 1989.

Fort de son succès, le jeu a été porté sur différents micro-ordinateurs: Atari 400/800 et 520ST, Commodore C64/C128 et Amiga, FM7, MSX, PC88, Macintosh et PC sous MS-DOS. A noter que Transylvania sera le premier jeu d'aventure conçu pour Macintosh, en 1984. Transylvania compte encore de nombreux fans, une version pour iPhone (avec la complicité d'Antonio Antiochia) est même sortie récemment. La liste s'allonge à nouveau avec cette belle production pour Exelvision.

^^Ö^^

 

Extra: Si vous désirez découvrir sans plus attendre la voix digitalisée présente en introduction du jeu, cliquez sur le bouton de lecture ci-dessous (pour une meilleure écoute, stoppez la musique de fond jouée par le lecteur situé plus haut dans cette page)

Edit:740

Sans accord écrit préalable de ma part, vous n'êtes pas autorisé à distribuer, modifier, transmettre, réutiliser ou rediffuser le contenu de ce site.