Le CC-40 est une machine particulière car elle ressemble au premier coup d'oeil à un petit micro-ordinateur. Son nom même prête à confusion: Compact Computer 40. Elle fait cependant partie de la gamme des calculatrice programmables. Son histoire est malgré tout étroitement liée à celle du TI-99/4A. Ce CC-40 serait-il alors compatible avec ce dernier? pas vraiment...

La compatibilité:
Les ingénieurs de Texas Instruments ont conçu un Basic fortement inspiré du TI Extended Basic. Bien sûr, compte tenu de l'étroitesse de l'écran du CC-40, les possibilités graphiques de ce langage sont supprimées, les commandes sonores également puis que l'appareil n'émet que des bips. Les similitudes entre les deux Basic sont si frappantes que certains logiciels écrits sur un CC-40 peuvent être directement exécutés par un TI-99/4A.
Le CC-40 dispose d'un connecteur HEX-BUS (hexbus) destiné à recevoir un traceur, une imprimante 80 colonnes, des interfaces E/S et un modem. Tout cela sans s'encombrer d'un volumineux boîtier d'extension. Un lecteur Code Barre et une interface RF en noir&blanc ont même été prévus mais ne seront jamais finalisés. Toujours au rang des produits abandonnés, citons l'unité de sauvegarde Hexbus Wafertape.

Un peu de technique:
Sous le boîtier de finition High-Tech, se cache une carte mère relativement petite et plutôt dépouillée grâce à une grande intégration des composants.

Le processeur embarqué est le TMS70C20, il appartient à la famille 8 bits TMS7000. de Texas Instruments et utilise une technologie CMOS afin de réduire la consommation électrique interne. Ce processeur est cadencé à 2,5 Mhz, intègre une RAM de 128 octets et une ROM de 2 Ko. Ce micro-processeur se retrouvera un peu plus tard dans le micro-ordinateur EXL-100 d'Exelvision: Et ceci n'a rien d'un hasard puisque la société Exelvision fût conçue par des anciens ingénieurs de Texas Instruments.
L'affichage LCD se fait sur une ligne composée de 80 caractères (à matrice de 5 x 8 pixels) mais seulement 31 caractères sont visibles. Ddeux touches curseurs permettent de déplacer latéralement le champ de vision. Le contraste de l'écran peut être modifié par une molette de réglage.
Texas Instruments a apporté un soin particulier à la finition du CC-40: pour une meilleure lisibilité de l'affichage à cristaux liquides, l'utilisateur peut incliner l'appareil grâce à un socle repliable.
Comme pour la famille des TI-58, TI-59 et TI-99, l'appareil reçoit des logiciels sous forme de modules appelés "Solid State Cartridge", nom utilisé par TI pour définir un logiciel préprogrammé enfichable.


La cartouche «Statistics»
 

L'alimentation du CC-40 se fait par quatre piles de type AA pour une autonomie de deux cent heures environ. Mais il est possible de faire fonctionner l'appareil en utilisant un bloc d'alimentation secteur, optionnel, pour un prix inférieur à 15$ US.
Le clavier du Texas Instruments CC-40 destiné au marché Français est malheureusement en version QWERTY.

Les logiciels:

Divers logiciel disponibles dont un traitement de texte, quelques outils de gestion, un agenda et un assembleur.
Les prix des modules variaient entre 350 et 600 Frs en 1983.

Le CC-40 arrive sur le marché dans une période de remous chez Texas Instruments et reçoit  un accueil plutôt frileux de la part des distributeurs ainsi que des utilisateurs. Il n'arrivera pas, de fait, à s'imposer.  Pourtant son langage Basic recevra la même année un prix pour son excellente qualité.

Un design très avancé, à l'égal de productions de pockets japonais de l'époque!


Texas Instruments CC-40 #4700604 ATA1983

Vue interne sur la carte mère:

Le coeur du système: La ROM  (HN61256PB02) de 32Ko (1).Trois composants HM6116LP-4 forment la RAM (2).  Le CPU TMX70C20N2L (3) Notez le composant TMX, version expérimentale, au lieu du composant TMS de série. Le connecteur Hex-Bus (4). Potentiomètre de réglage de contraste (5).

 

Tarifs Texas Instruments en 1983:

  TEXAS INSTRUMENTS ACCESSORIES    
       
    PRICE  
HX 1010 Printer 80 $200.00  
HX 3000 RS 232 INTERFACE 150.00  
HX 3100 PHONE MODEM 150.00  
HX C08 8" I/O CABLE 9.95  
SS 1000 16K RAM 150.00  
SS 2000 8 K CONSTANT MEMORY 100.00  
A9201 ADAPTER 18.95  
       
  APPLICATION MODULES    
       
SS 3004 MEMO PROCESSOR $70.00  
SS30006 FINANCE 60.00  
SS 3007 ELECTRICAL ENGINEERING 60.00  
SS 3008 STATISTICS 60.00  
SS 3009 MATHEMATICS 60.00  
SS3024 GAMES 40.00  
       
       
  TEXAS INSTRUMENTS INC.
ORDER PROCESSING DEPT
P.O BOX 53 M/S 5828
LUBBOCK, TEXAS 79408
   

Prix des accessoires et logiciels (cours du $ = 7,5FF environ)

 

Caractéristiques techniques
 

Processeur TMS70C20 (CMOS), 8bits à 2,5 Mhz Clavier QWERTY. 69 touchers à gommes
Pavé numérique intégré
Ram 6 Ko Compatibilité Système Propriétaire
Rom 34Ko Capacité sonore Bips!
Vidéo Matrice 5 X 8 pixels Ecran LCD sur une seule ligne de 31 caractères et mémoire de 80 caractères visibles par défilement.
Stockage En option:
- Unité de sauvegarde HX2000: WaferTape
Périphériques En option:
- Traceur/ imprimante HX-1000 à 4 couleurs (1750 Frs en 1983)
- Interface HX-3000: Port RS232C + port parallèle (1250 Frs en 1983)
- Modem HX-3100: 300 bds
- Interface vidéo (40 X24 lignes sur T.V)
Interfaces 1 Port Modules ROM "Solid State Software" (non compatible TI-99/4A)
HEX-BUS
Poids 600 g.
OS Logiciels livrés TI Basic en ROM Autonomie &Taille 200 heures environ
24 X 15 cm
Prix/ Sortie 1983: moins de 3000 Frs Fin Peu de temps après...

 

Le CC-40 et le fantôme de l'Apple //e !

Une publicité US. Remarquez la comparaison avec l'Apple II.

 

Le Compact Computer 40+


Prototype du Compact Computer CC40+

Finalisé peu de temps avant que Texas Instruments se retire du marché de la micro-informatique familiale, le Compact Computer 40+ n'a jamais été distribué. L'amélioration technique de cette nouvelle version se caractérise par l'intégration un port K7, sûrement pour palier au manque d'unité de sauvegarde après l'échec du Wafertape.

Une version "CC70" était même prévue, semble t-il. Elle devait intégrer plus de mémoire RAM, un affichage LCD étendu, ainsi que quatre ports cartouches.


 

 

 

 

 



Contenu de ce site ©1999-2017 Fabrice Montupet