La première extension mémoire 32 Ko pour le TI-99/4 et 4A. Sa liaison avec le micro-ordinateur et d'autres extensions externes est de type «Side-car». Un terme qui définit toute une série de périphériques s'emboîtant les uns au autres et dont les extensions PHP1800C et PHC1700C font partie. Cette extension mémoire offre à l'utilisateur la possibilité de concevoir des programmes en Basic beaucoup plus longs et complexes, d'accéder au langage éducatif TI-Logo et à la programmation en Assembleur 9900 avec la cartouche Editor/Assembler. Elle permet également de faire fonctionner la carte P-Code. 

L'alimentation secteur, 220V ou 110V selon le pays de destination, est intégrée au coffret. Le témoin de fonctionnement se résume à l'apparition d'un point de couleur rouge quand l'interrupteur est en position Marche. La lésine de Texas Instruments surprend compte tenu du prix prohibitif de l'extension: 2750 FF en 1982, un prix  plus élevé que le TI-99/4A lui-même.

Plus surprenantes encore, les entrailles de l'extension qui révèlent un problème profond dans les choix techniques et commerciaux de Texas Instruments...

Hormis la carte d'alimentation, le coffret renferme trois circuits imprimés... rien que cela.  Ce qui amène à se poser des questions sur la capacité de la firme texane à proposer des produits aux coûts de productions  réellement adaptés au marché grand public. Point de reproche du point de vue de l'approche technique, bien au contraire, car chaque carte a une fonction bien précise:
- La première contient un ensemble de buffers de type 74LS244 et 74LS245, une sécurité contre destruction de l'extension en cas de mauvais branchement.
- La seconde embarque la logique d'adressage.
- La troisième est l'extension mémoire à proprement dit.

Des nappes semi-rigides relient les cartes entre elles. Si le but d'une telle décomposition de l'électronique avait été d'en simplifier la maintenance, des nappes enfichées sur supports auraient été plus adaptées. Après une telle débauche de composants électroniques, le choix de ne pas avoir installé une LED de fonctionnement fait sourire.

Constat identique sur les extensions PHP1700C et PHP1800C, car toutes deux sont conçues sur le même principe.

 

La conception de l'ensemble date de 1978 ce qui correspond à l'époque du développement du TI-99/4. Texas Instruments entrait sur le marché de l'informatique domestique sans a priori, sans retenue. Mais les prix des produits informatiques revus sans cesse à la baisse, la férocité de la concurrence auraient dû pousser la société  à revoir sa copie sur ses extensions «Side-car» dès 1982, l'incitant à proposer une version repensée, plus facile et moins cher à produire.  Texas Instruments n'en fera rien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Contenu de ce site ©1999-2017 Fabrice Montupet