Munchman est la modeste réponse de Texas Instruments au très célèbre jeu d'arcade «PacMan» imaginé en 1980 par Masaya Nakamura, créateur de Namco et créé par Moru Iwatani, alors programmeur et designer dans l'entreprise.

 

TEXAS INSTRUMENTS

MUNCHMAN
ARCADE ENTERTAINMENT

 

Munchman est la modeste  réponse de Texas Instruments au très célèbre jeu d'arcade "Pacman" imaginé en 1980 par Moru Iwatani, alors designer chez Namco. Cette version texane sortira deux années plus tard, elle est l'oeuvre de James Dramis que l'on retrouvera pour la programmation de l'excellent jeu "Parsec". Le jeu reprend le thème de la course-poursuite chère au jeu originel: Munchman, ce Pacman new look, devra donc faire face à quatre vilaines créatures, appelées pour l'occasion: "Hoonos". Contrairement au boulimique Pacman qui cherche à gober toutes les pastilles disséminées dans un labyrinthe, Munchman, quant à lui, doit  recouvrir toutes les allées de ce dernier par une chaîne et marquer ainsi la fin d'un niveau.

Cette dérive du thème est un subterfuge mis en place par les décideurs de Texas Instruments afin d'éviter les foudres de Namco: ce dernier aurait pu attaquer le Texan pour plagiat. La première version de Munchman respectait bien les règles  du jeu Pacman; James Dramis aura sûrement dû être rappelé à plus de prudence... Curieusement, le nom du jeu "Munchman" - "Munch" signifiant "mâcher" en langue de Shakespeare - employé dès les premiers  développements restera dans la version finalisée; perdant ainsi de son sens...

 
Voici les terrrrribles Hoonos ;o)


A vous de jouer
La partie débute avec une armée de trois Munchman; Les maillons de chaîne que vous formez vous rapportent 10 points chacun. Evitez de rencontrer un Hoono! Attention chaque créature a son propre degré d'intelligence: Le rouge est le plus intelligent, le jaune l'est peu. A l'égal de Pacman, Munchman peut se retourner contre ses attaquants: ici, pas de pastilles énergisantes, ce sont des Logos à l'effigie de Texas Instruments(!), qui, une fois gobés, rendent les Hoonos vulnérables pendant quelques secondes. A cet instant, votre score s'incrémente de 70 points et vous voila en force pour attaquer un Hoono; Le premier attrapé vous rapporte 100 points et chaque honoo suivant doublera la mise. Il vous faudra totaliser 10 000 points pour obtenir un Munchman supplémentaire. Comme pour bon nombre de jeux sur TI-99, les déplacements se font à l'aide des touches "S", "D", "E" et "X". Vous  pouvez faire une pause en pressant la touche "P". 


Qu'en penser
Bien que ce jeu fasse partie des "best sellers" de Texas Instruments, nous ne pouvons pas dire qu'il soit une réussite: Les graphismes sont assez rudimentaires et le choix des couleurs peu heureux. Les Logos "TI" accentuent le manque d'originalité de l'ensemble. Les variations de vitesse et d'agressivité des monstres tentent maladroitement d'oublier la linéarité d'un jeu composé de 60 niveaux.   Munchman est au final un jeu sans plus, qui divertit quelques instants. Fort heureusement, en 1983, Atari corrigera le tir en offrant au TI-99/4A une très bonne réplique de Pacman puis de Ms Pacman!


Pacman de Namco -1980-


 Photo de famille: "Blinky", "Pinky", "Inky" et "Clyde" de Namco!


  Référence cartouche: PHM3057
 

 

EDIT 30 janvier 2017: C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décés de Masaya Nakamura, l'un des papas de PacMan.
Une boule(imique) jaune s'agitant dans un labyrinthe à la recherche compulsive de gommes, poursuivie par ses démons (des fantômes) et qui, pour les affronter, contrôle sa peur à coup d'amphétamines disséminées aux quatre coins.
Qui aurait imaginé que cette boule là allait envahir la planète et devenir le plus grand jeu d'arcade de tous les temps. Une vraie réussite, à tous points de vue. Simple et terriblement efficace. Attachant. J'adore le Gameplay, l'ambiance, les graphismes, la musique. Bref, tout. S'il ne devait rester qu'un jeu, pour moi ce serait celui-ci... Merci Monsieur Masaya Nakamura.



Contenu de ce site ©1999-2017 Fabrice Montupet